Ticeduforum
Don't Miss

Téléphones mobiles et alphabétisation des femmes et des filles en Afrique

En cette journée internationale de l’alphabétisation, nous avons voulu mettre en lumière certaines initiatives qui utilisent le téléphone mobile pour l’alphabétisation des femmes et des filles en Afrique.

Comme le constate Anne Senges dans son article, malgré la croissance phénoménale du marché de la téléphonie mobile en Afrique, les initiatives visant à  transformer le téléphone portable en outil d’apprentissage  de façon générale et particulièrement pour l’alphabétisation des femmes et des filles restent encore rares sur le continent. Toutefois, certaines initiatives visant à utiliser cet outil pour l’alphabétisation des femmes et des filles africaines commencent à voir le jour. L’atélier de consultation régionale pour l’Afrique organisé par l’UNESCO intitulé : « L’alphabétisation par téléphone mobile : l’autonomisation des femmes et des filles» a permis de mettre en exergue certains programmes innovants d’apprentissage basés sur des technologies mobiles dont l’initiative Jokko au Sénégal, le projet ABC (alphabétisation de base par cellulaire) au Niger ainsi que le projet Nokia Life au Nigeria . A ces programmes, l’on peut ajouter Tostan, un programme de renforcement des capacités communautaires qui couvre huit pays d’Afrique de l’Ouest et de l’Est. Ce programme qui travaillons en partenariat avec des communautés met un accent particulier sur l’utilisation du téléphones mobile pour l’alaphabétisation des femmes et des filles.

Comme le constate, responsable l’UNESCO, «les téléphones portables sont des outils d’apprentissage efficaces à condition que les femmes prennent consciences de la plus-value qu’ils peuvent leur apporter».  Ainsin pour elle, il est essentiel que les femmes réalisent que cet outil va non seulement les instruire mais aussi leur faciliter la vie en leur fournissant par exemple des informations sur le prix des denrées agricoles, informations qui leur permettront par exemple d’augmenter leur productivité, leur revenus et leur qualité de vie.

Ainsi comme on le constate, même elle n’a pas encore atteint sa vitesse de croisière comme dans le secteur économique, l’utilisation du téléphone mobile comme outil d’alphabétisation fait son petit bonhemme de chémin. Il reste à encourager que ces programmes puissent passer à l’échel afin que cet outil puisse jouer un rôle majeur aussi bien dans l’alphabétisation que dans l’apprentissage.

Commentaire

commentaire